Arrimage de marchandises sur un transporteur routier

camion arrimage de voitures
PartagerTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInShare on FacebookEmail this to someone

Il existe des règles strictes pour réaliser un arrimage sûr et sans danger des charges sur un véhicule destiné au transport des marchandises. Des normes légales, définies notamment par la nome NF EN-12195-1.

Le législateur a été particulièrement vigilant dans la codification précise des modalités d’arrimage des marchandises sur les véhicules de transport routier des marchandises, eu égard aux nombreux accidents de travail survenus pendant la manipulation de la charge au départ, en cours de trajets ou encore à l’arrivée du convoi. Ces accidents nombreux concernent :
la manipulation de la charge pendant la phase d’arrimage par un ou plusieurs opérateurs ;
des charges désarrimées forçant l’ouverture d’une portière ou d’une ridelle ;
le véhicule déséquilibré par une charge mal arrimée qui bouge et qui se renverse ;
la charge qui peut enfoncer la cabine de pilotage (lors d’un freinage violent par exemple)
les charges qui peuvent se déverser, chuter, sur la chaussée entraînant des conséquence incalculables..

Cette norme ( EN-12195-1), promulguée en janvier 2011 et portant le nom de « dispositifs d’arrimage des charges à bord des véhicules routiers » est venue remplacer la norme en vigueur depuis 2003. Le suffixe -1 signifie qu’il s’agit de la première partie du texte normatif.
Cette norme se compose de quatre alinéas de sécurité qui sont :
– le calcul des forces de retenue
– les angles en fibres synthétiques
– les chaînes d’arrimage
– les câbles d’arrimage en acier

calcul du PTAC
mauvais calcul du PTAC !

Dans la nouvelle normes, les coefficients de basculement et de frottement ont été revus à la hausse. De ce fait, le nombre de sangles et les couples de serrage pour une même charge ont augmenté selon la nouvelle nome. Ces dispositions sont importantes, leur connaissance et leur application découlent de la Loi dite d’Orientation des Transports Intérieurs ou LOTI, promulgué en de 1982, et portant référence , Loi n° 82-1153 du 30 décembre 1982 d’orientation des transports intérieurs (Version consolidée au 01 avril 2015 ). Selon cette disposition légale, tout convoi de marchandises, supérieur à 3 tonnes, doit être arrimé et calé conformément aux instructions du donneur d’ordres. En revanche, tout envoi inférieur à 3 tonnes doit être arrimé et calé conformément aux instructions du transporteur.

Bien sûr, une norme aussi précise soit-elle, reste générale, et ne répond pas exactement à chaque cas particulier. Puisqu’en fonction du type de charge, les modalité d’application de la norme restent à la discrétion de l’opérateur responsable qui puise dans son expérience et son savoir-faire propres. Il appartient donc au conducteur, aux personnels des quais, ou encore aux responsables du transport et de la logistique de s’adapter au contexte.

Il convient avant tout de définir avec précision ce qu’on entend par le terme arrimage dans le transport routier de marchandises. Mais pour définir ce terme, il faut aussi connaître la sémantique connexe sans laquelle la compréhension et l’application stricte de la norme d’arrimage ne serait pas possible.

Arrimage :

sangle d'arrimage
sangles pour arrimer une charge

Cela comprend le positionnement optimal de la charge en fonction du porteur et de sa géométrie. Mais aussi le maintient de cette charge sur le plateau du porteur et contre ses parois latérales. Les moyens d’arrimage sont évalués en fonction de leur capacité maximale d’utilisation, qui se détermine par le maillon le plus faible du vecteur d’arrimage. Ainsi une élingue dans sa capacité maximale d’utilisation est déterminée par le brin d’acier le plus faible. Les moyens d’arrimage sont aussi définis par les points d’ancrage au véhicule porteur. Ces points d’ancrage ( anneaux, platines socle boulonnées, poignées…) ont une force maximale de traction admissible.

Verrouillage ou encore calage :
c’est un arrimage réalisé avec des moyens fixes et rediriges ; boulonnage, tirants, cales, câbles, profilés en acier ….

Dispositif de clôture :
Tous les éléments de carrosserie et accessoire du véhicule, parois, ridelles, barres… entourant l’espace de chargement de la marchandises et l’empêchant de basculer ;

Tablier ou paroi avant :
C’est la paroi matérielle séparant la cabine de l’espace de chargement et qui empêche la charge de pénétrer dans la cabine.

Le poids total autorisé en charge ( PTAC) :
Cette donnée est inscrite sur la carte grise sous le champ F2 , elle désigne la masse en charge maximale admissible en service (exprimée en kg).

Poids total roulant autorisé ( PTRA) :
cette donnée est inscrite sur la carte grise du véhicule porteur de la charge sous le champ F3 , elle désigne la masse en charge maximale admissible de l’ensemble en service (unité en kg).

forces sur charge arrimée
forces s’exerçant sur une charge montée sur un camion en mouvement.

Sollicitations extrêmes :
Ce sont les forces cinétiques qui s’exercent sur une charge roulante :
elles sont longitudinales (accélérations et freinages) ;
latérales, (devers et virages , c’est la force centrifuge) ;
potentielles dues à la déclivité de la chaussée et aux réactions des suspensions et essieux.

L’énergie cinétique d’une masse en mouvement est le total de son énergie cinétique rapportée à la vitesse v du référent mobile à laquelle se rajoute l’énergie potentielle due à la dénivellation. On calcule alors :
E= 1/2mv2 +mgh ( g la gravité et h étant la pente)

Capacité maximale d’arrimage ( LC) :
C’est une donnée liée directement aux sollicitations extrêmes. La LC mesure l’effort maximal qu’un dispositif d’arrimage peut encaisser, sans rompre ou se déformer, en conditions d’utilisation réelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>